Pourquoi introduire les menus végétariens dans nos assiettes

Bandeau menu végétarien

 

Le végétarisme est une pratique alimentaire excluant la consommation de chair animale nécessitant la destruction d'une vie animale (viande et poisson) mais qui admet la consommation d'aliments d'origine animale comme les œufs, le lait et les produits laitiers. 

Manger moins de viandes c'est manger mieux plus sain

Bien manger, c'est adopter une alimentation variée et équilibrée, c'est-à-dire manger de tout mais en quantité adaptée. La consommation de viande a des bénéfices reconnus pour la santé mais une surconsommation de certaines viandes peut faire augmenter le risque de maladies. Dans ce sens, RESTORIA introduit avec parcimonie des menus végétariens pour inciter les convives à manger moins de viande. Par exemple, au moins un fois par mois, un repas végétarien est proposé dans tous les restaurants scolaires.  

Parole d'expert : Sylvie BIOTTEAU diététicienne RESTORIA

« Les protéines animales type carnées sont des protéines de bonne qualité nutritionnelle qu'il ne faut pas supprimer en totalité de l'alimentation. En servant ponctuellement des repas végétariens et donc des végétaux, nous consommons plus de fibres, vitamines et minéraux et moins d'acides gras saturés, recommandations pour limiter les risques cardiovasculaires, mais aussi l'obésité et le diabète ».

Respect de l'équilibre alimentaire

Pour manger correctement, que ce soit végétarien ou non, il faut tenir compte de l'équilibre alimentaire. Cet équilibre alimentaire ne se construit pas sur un repas mais sur plusieurs repas.

Un repas sain et équilibré est généralement composé :

  • d'une source de féculents (céréales ou pommes de terre),
  • d'une source de protéines (viande ou protéines végétales...),
  • de légumes et de fruits (source de vitamines et minéraux, ainsi que de fibres),
  • d'un produit laitier,
  • d'une boisson (eau).  

Les préconisations du PNNS

Dans le cadre des menus végétariens le PNNS (Programme National Nutrition Santé) préconise des associations judicieuses entre les aliments pour atteindre l'équilibre protéique nécessaire à l'organisme et substituer la viande par de bonnes associations telles que :

  • un produit laitier avec un produit céréalier : riz au lait ou tarte aux fromages,
  • un produit céréalier avec des œufs,
  • une légumineuse combinée à un produit céréalier : semoule et pois chiches ou coucous végétarien, chili végétarien, lentille et riz.

Manger moins de viandes c'est être acteur d'une consommation responsable 

Pour RESTORIA, l'introduction des menus végétariens est une action concrète pour réduire l'impact des repas sur l'environnement.

Des faits et des recommandations

Dans son rapport daté de 2006, la FAO (Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'Agriculture) affirme que l'élevage est une des causes principales du réchauffement de la planète, de la pollution de l'air, des eaux, de la dégradation des terres et de la perte de la biodiversité. Le GIEC (groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat), dans son 5ème rapport daté de 2014, recommande une diminution importante de la consommation de viande.

Des objectifs environnementaux 

  • Réduire les émissions de gaz à effet de serre.
  • Economiser les ressources en eau.
  • Réduire la pollution des sols en diminuant les élevages.  
  • Nourrir davantage de personnes avec une meilleure gestion des terres arables et des ressources disponibles.

Que dit la législation en vigueur ?

La recommandation Nutrition, version 2.0 de juillet 2015, rédigée par le GEMRCN (Groupement d'Etude des Marchés de Restauration Collective et de Nutrition) intègre désormais les aliments végétaux comme sources de protéines. Selon l'arrêté du 30 septembre 2011, il est possible de proposer aux élèves jusqu'à 3 repas végétariens sur 20 repas et aux adultes 4 repas végétariens sur 20 repas.

 




Bloc Secteur d'activité

Votre secteur d'activité

Enseignement

 vignette_activité_scolaire

Médico-social

 Vignette_activité_SMS

Entreprise

 Vignette_activité_entreprise