Nourrir les enfants… pas la poubelle !

Bandeau-Ne-pas-nourrir-la-poubelle

 

120 gr… c’est la quantité de nourriture moyenne  jetée à chaque repas par convive en France en restauration collective, selon les chiffres de l’Ademe publiés en octobre 20201.

120 gr… de gaspillage alimentaire qui viennent impacter directement le budget restauration de l’établissement.

120 gr… de déchets alimentaires qu’il faut pouvoir trier et ensuite valoriser dans les filières de biodéchets.

 

L’appétit ou même les goûts alimentaires peuvent varier d’un enfant à l’autre, les raisons de ce festin « offert » à la poubelle semblent être identifiés !

 

Pour réduire les quantités jetées, le personnel de restauration qui connaît bien les habitudes de consommation des élèves peut ajuster les portions commandées pour chaque repas. Cette commande à l’élément de repas, « au plus juste », permet une réelle maîtrise budgétaire tout en veillant à s’adapter aux besoins des jeunes convives.

Cas concret : détour par la cantine…

Comme chaque vendredi, Pascal se connecte à @table, l’outil de commande en ligne des repas. Au menu lundi, des betteraves rouges, du sauté de porc, de la purée maison et un cake à la praline rose pour terminer.

Ils seront 400 élèves à déjeuner à la cantine ce jour-là. Par expérience, Pascal sait que ses jeunes convives n’aiment pas tous les betteraves rouges, il décide alors de commander 350 portions.  Par contre la purée fait toujours l’unanimité, il valide donc 400 portions. Pour le dessert, pas d’hésitation, c’est un gâteau maison « à partager ». Les cakes seront livrés en entier, le personnel de service pourra en découper des parts de tailles différentes pour les « appétits de moineaux » ou pour les « faim de loup » !

 

Cette commande à la portion, facturée à l’élément de repas est simple à mettre en place et peut générer des économies de 5% à 20% sur le budget restauration. Accompagnée d’une sensibilisation auprès du personnel de service et des élèves, cette action anti-gaspi permet de limiter le gaspillage alimentaire tout en s’assurant que les enfants bénéficient d’une restauration de qualité et adaptée à leurs besoins. Cette modalité de commande déployée pour la gestion de la restauration vient s’intégrer dans une démarche globale anti-gaspi menée par l’établissement scolaire ou la municipalité dont il dépend.

 

 

1 Données compilées par l’Ademe sur plus de 1800 établissements des secteurs entreprise, enseignement ou santé, proposant un service de restauration collective.

 




Bloc Secteur d'activité

Votre secteur d'activité

Enseignement

 vignette_activité_scolaire

Médico-social

 Vignette_activité_SMS

Entreprise

 Vignette_activité_entreprise